bienvenue sur under the gun ! le forum a ouvert le 19/02/17 !

Page 1 sur 1
Voir le profil de l'utilisateur http://ut-gun.bbfr.net/t66-sweetest-devotion-seihahttp://ut-gun.bbfr.net/t155-usui-seihahttp://ut-gun.bbfr.net/t135-usui-seiha
king of under the gun.
avatar
more informations


 There ain't no one like you (neiha) | Mer 1 Mar - 11:48



Thought I'd never find you, There ain't no one like you.
I put my love inside you, There ain't no one like you ♢
« ton frère n’est qu’une merde. Il ne mérite pas ton attention. Notre attention ». Seiha se souvient des dernières paroles de son père. Aucun regret dans ses prunelles, uniquement de la fierté.  Les doigts du japonais se crispent sur l’arme qu’il nettoie. Dans ces moments, l’envie de tuer est forte, beaucoup trop. La haine de seiha pour son père se traduit par une montée de violence qu’il peine à contrôler, pire, qu’il ne veut pas contrôler. Tuer lui fait du bien, l’apaise. Un instant. Lorsqu’il appuie sur la détente, quand le sang coule sur une peau bientôt ternie par la mort. Ces gens qu’il abat ne méritent pas de vivre, tout comme son père. Au fond de lui, Seiha espère qu’il brûle en enfer et qu’il souffre constamment. La vie après la mort n’est pas une notion en laquelle il croit mais ça lui plait d’imaginer son connard de géniteur pourrir encore et encore sous terre.

« comme prévu, leur rendez-vous a lieu ce soir. » sans relever les yeux sur son disciple, Seiha hoche la tête. Il y sera. Finalement il se retrouvera face à neo. Impossible de savoir ce qu’il fera. Une chose est sûre, il n’y aura pas d’étreinte, pas de mots doux. Seiha ne sait plus ce qu’est l’amour. Pour lui, par le passé, ce mot correspondait à neo. Rien de plus, rien de moins. Neo est le seul qui puisse ouvrir ses yeux, s’il n’est pas trop tard.

Arme à la ceinture, Seiha marche lentement. Il aurait pu prendre sa voiture mais l’air frais l’aide à garder les pieds sur terre. Dans son esprit tourne le prénom de son frère à une vitesse incroyable. ‘neo, neo, neo, neo…’ Il a presque l’impression d’entendre la voix de son jumeau. Ou alors est-ce la sienne ? il ne sait plus. Qui va-t-il découvrir ? Seiha lui en veut à son jumeau, il lui en veut terriblement. Comment a-t-il pu lui cacher que son père l'avait manipulé ? Comment a-t-il pu accepter de partir sans se retourner ? ‘On partageait tout, putain’. Seiha préfère jeter la faute sur son père mais aussi sur Neo. nobuyuki. Son jumeau. Tellement plus facile d’en vouloir aux autres plutôt que d’affronter la vérité en face. Les paroles de son père l’ont convaincu. Difficilement au début, mais il a réussi à faire de lui le fils qu’il a toujours voulu. Malgré lui, seiha sent encore l’empreinte trop forte de son géniteur. Impossible de s’en détacher vraiment.

Plus il approche, plus son cœur s’emballe. Seiha craque. Il le sent. Leurs voix parviennent à ses oreilles et ça le bouffe. Dans quelques secondes, nobuyuki sera face à lui. L’attente insurmontable est sur le point de se stopper. Un angle de rue les sépare. Quelques mètres. Ce sont les plus longs de sa vie. Les plus difficiles aussi. Dans l’ombre, il peut le voir. Enfin. Il n’a pas changé. du moins, Seiha en a l’impression. Ce visage, il le voit tous les jours. Ce visage, c’est le sien. Sa mâchoire se crispe. La colère monte un peu plus. Sa main se retrouve rapidement sur son arme. Aucun contrôle. Juste un besoin à assouvir. Un besoin dangereux. Mortel. Voir Neo avec ces mecs lui tord le ventre. Il aurait dû être avec lui. A ses côtés. Pas contre lui. Son petit réseau ne lui fait pas d’ombre, mais bordel, ça lui broie le cœur. Sentiment de trahison intense. Sortant finalement de sa cachette, Seiha attire directement les regards, créant un malaise immédiat. Il adore ça. « Neo. c'est qui ça ?! » « Ta gueule. » L’arme pointée sur l’homme qui a osé prendre la parole, Seiha s’approche. « Casse toi avant que je ne t’envoie six pieds sous terre. » Sa colère ne se perçoit pas dans sa voix. Juste dans ses prunelles encore plus noires qu’à l’habitude. Peut-être aurait-il dû parler de façon moins blasée, plus menaçante. Ce con aurait compris. Non, il ne se serait pas avancé. Non, il n’aurait pas été obligé de lui coller une balle entre les deux yeux. Obligé ? Seiha regarde le corps tomber à ses pieds. « Je t’avais prévenu » dit-il en enjambant le blessé pour s’approcher finalement de Neo. « nobuyuki… » souffle-t-il en penchant la tête pour l’observer. Il est beau son frère. Tellement beau. Mais Seiha n’a qu’une envie, lui hurler dessus. Lui faire regretter d’être parti sans lui.





Point, aim, shoot ☽


If you can’t fly, run. Today we will survive. If you can’t run, walk. Today we will survive. If you can’t walk, crawl. Even if you have to crawl, gear up.
We won’t die, don’t ask. Scream, not not today. Don’t kneel, we won’t cry. Hands up, not today.
Revenir en haut Aller en bas
 
There ain't no one like you (neiha)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
under the gun :: terrain vague/ruines-
Sauter vers: