bienvenue sur under the gun ! le forum a ouvert le 19/02/17 !

Page 1 sur 1
Voir le profil de l'utilisateur http://ut-gun.bbfr.net/t81-lin-xue-pills-and-potionhttp://ut-gun.bbfr.net/t110-lin-xue-you-are-my-starlighthttp://ut-gun.bbfr.net/t111-lin-xue
lost in this wild sea.
avatar
more informations


 bite me, again and harder (neo) | Lun 20 Fév - 20:03



bite me, again and harder ♢ Le couloir, en lui-même, est presque intime, sensuel voire excitant. Lín Xuě se délecte de la sensation qui s'émane de ces quatre murs. Il aime, inhale, s'empoisonne de cette odeur de chaleur, de sueur sexuelle et de cette montée de tension à chaque recoin de l'établissement. Son regard chavire sur les peintures magistrales qui ornent le mur, dansant inévitablement avec la lumière tamisé que procure les faibles ampoules accrochées au plafond. Il redresse d'une extrême délicatesse son kimono en soie, qui caresse sa peau voluptueuse. Ce soir, il n'a qu'un client. L'étonnement s'était admirablement lu sur son visage lorsqu'on lui annonça, qu'hélas, il ne serait qu'avec une seule et unique personne toute la soirée; elle avait dû payer gros, Xuě n'en doutait pas. Il appréhendait et s'impatientait de cette rencontre; une nouvelle rencontre qui avait le don de lui faire palpiter son organe vitale. C'est bien la première fois qu'on le demande toute une nuit; aucun partage, juste deux êtres s'enlaçant jusqu'au petit matin. Il vagabonde dans l'établissement, tel un renard cherchant sa proie. La liberté qu'il obtient ici, c'est seulement grâce à ses multiples services qui ont été utile à plus d'un. Xuě ne se considère pas narcissique ou imbu de lui-même, mais il adore penser être le meilleur dans le domaine qu'il pratique. Étrangement, il aime ce qu'il fait. S'abandonner au plaisir humain, se laisser dominer par quiconque; cette tâche néfaste contraste inexplicablement avec sa personnalité innocente, voire un peu trop naïve. Mais, n'est-il pas dit qu'il ne faut pas juger un livre sur sa couverture ? Xuě est un mystère que beaucoup ont essayé de résoudre. Il est une antithèse de lui-même, l'oxymore de ses pensées, l'hyperbole de ses réactions. Il est un être inexplicable, divin que l'on aimerait tuer autant que cajoler. Blesser autant qu'embrasser. Détruire autant que réparer. Étouffer autant qu'étreindre. Lorsqu'il pénètre la pièce, qui lui fut désignée un peu plus tôt dans la journée, il soupire d'aise. L'ambiance électrique, la douceur des draps, la luminosité apaisante... Xuě est tellement amoureux de ces chambres plus extravagantes les unes des autres. Il ne peut qu'acquiescer le choix de son client; c'est bien une des chambre les plus onéreuses. Il frétille d'impatience; hâte s'éprendre des douceurs du lit, de se faire dominer, d'oublier sa vie tout entière le temps d'une soirée, de dessiner mille et une merveille du bout de ses doigts sur un nouveau corps. Il ferme les yeux un instant, s'imprégnant, s'exaltant de ce bonheur qui l'atteindra bientôt. Il se dévêtit, des pas résonnent dans le couloir; il s'impatiente. Son cœur bat de plus en plus, déchirant toujours sa cage thoracique par cette excitation vaine, mais si stimulante. Il est nu, son kimono délaissé sur le sol. Et il attend. Il attend que cette porte s'ouvre et qu'il puisse enfin se laisser faire et ne plus rien contrôler. Il s’assoit, sur ces draps qu'il aime tant, la douceur de ces derniers caressant ses cuisses et ses fesses. Il se mord la lèvre. Oh! il a tellement hâte, ses yeux en pétillent.Puis la porte s'ouvre, et son monde commence à s'effondrer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ut-gun.bbfr.net/t80-my-lovehttp://ut-gun.bbfr.net/t192-usui-neo-b-l-i-n-dhttp://ut-gun.bbfr.net/t194-usui-neohttps://twitter.com/http://ut-gun.bbfr.net/t93-npboy15
pull the trigger.
avatar
more informations


 bite me, again and harder (neo) | Lun 27 Fév - 2:35



bite me, again and harder ♢ ses pas résonnent dans le corridor brumeux, nanti. la sensation d'étouffement entre les quatre murs compresse ses poumons. l'érotisme des lieux se glisse sous sa peau. la tension à son comble, sans même un bruit discerné. neo s'en délecte. son regard se transforme, s'assombrit. il sent l'ardeur s'évaser dans son être, il est avide. un habitué des lieux, si l'on peut dire. un client régulier, comme on aime lui rappeler. pourtant, neo n'est jamais monté à cet étage ; le dernier. c'est la première fois, l'excitation ravage son entité sans que cela ne se voit d'un brin sur son visage sinistre, beauté effrayante. la plus belle affaire de sa carrière, le meilleur deal de son existence. un trop plein d'argent entre ses mains obscènes, le besoin irrépressible de le verser dans cette lubricité si attrayante, neo a désiré la quintessence dans ce bordel princier : lin xuě. un nom, deux mots, trois syllabes, et probablement un mont de plaisir infini à sacrifier. il arrive impatient devant la porte des désirs, là où l'attend le fils d'éros ; il se mord la lèvre, ferme les yeux et relâche sa tête en arrière. neo respire, se laissant bercer par ce silence pesant pendant quelques secondes. il se redresse et glisse sa main dans la poche de son jean ; la pilule d'ecsta entre ses doigts habiles, il l'avale d'un coup sec, le geste assuré ; amplificateur de plaisir. neo tourne la poignée ambré, et s'engouffre dans la chambre dispendieuse, invitation à la lasciveté. ses yeux sombres se posent sur le kimono déposé au sol, avant de remonter vers la silhouette dans sa tenue d'ève. neo se retient de justesse de sauter sauvagement dessus ; la plus belle créature qui lui a été permise de voir. des traits si purs, si angéliques, si affolants. un être céleste dans ce cadre luciférien, la plus exquises des tentations pour son âme dépravée. le démon s'éveille, affamé. neo veut jouer, désire effleurer de près l'antithèse de cet être divin. la lueur dans son regard devient dangereuse ; cela faisait longtemps qu'il n'avait plus ressenti une telle ferveur pour quelqu'un. et l’obsession commence. neo s'avance dans la pièce, vers l'objet de sa convoitise, ses chaussures caressant la moquette onéreuse. xuě ne le regarde pas, comme s'il avait compris les intentions de son client. « dos à moi. » neo ordonne, ne laissant pas le choix à la complainte. xuě s'exécute sans un mot, le démon se régale. la soumission du prostitué fait frisonner son âme. il s'assoit derrière lui, et brusquement, plaque sa main large et virile sur les yeux de xuě, désirant s'amuser encore un peu avec le mystère, le dominant. neo abandonne son souffle froid dans son cou, laissant son autre main caresser le bras frêle de xuě. sa peau est si douce, si différente de la sienne abîmée de stigmates. un sourire en coin trône son faciès quand des frissons apparaissent sur le prostitué. « comment souhaites-tu que je t'appelle ?  » lui chuchote-t-il sensuellement à son oreille. le ton est provocateur, joueur. neo ne désire pas l’appeler par son prénom, il veut en apprendre davantage sur sa proie pour mieux la dévorer après. le dealer mordille son oreille, avant de commencer à poser ses lèvres dans son cou vierge de toute trace, puis laissant sa langue experte effleurer sa peau délicieuse. « douceur, révèle-moi la façon dont tu m'imagines. »





insanity
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ut-gun.bbfr.net/t81-lin-xue-pills-and-potionhttp://ut-gun.bbfr.net/t110-lin-xue-you-are-my-starlighthttp://ut-gun.bbfr.net/t111-lin-xue
lost in this wild sea.
avatar
more informations


 bite me, again and harder (neo) | Lun 27 Fév - 20:26



bite me, again and harder ♢ Lorsque la porte s'ouvre, il baisse les yeux, presque apeuré d'observer le visage de son client. Il n'en est rien. Il se joue dans sa tête, un plaisir si subtil, que lui-seul peut deviner. Un jeu de patience et d'impatience. Ses yeux, presque affamé de la suite, remonte lentement le long des jambes fines et musclés de son client. L'excitation frétille du bout de ses doigts; il s'impatiente seul, le visage marqué d'un sourire carnassier et joueur. « dos à moi. » Son divertissement se brise de cette voix autoritaire et suave. Il hausse les sourcils et touche du bout des doigts ses lippes rosées; il aimerait désobéir ces paroles et ce ton si apte à le dresser, tel un bon pantin. Cependant, il se lève du lit, se retourne sans décoller ses yeux du sol. Et cette vulnérabilité, cette tension inédite de ne pas savoir le faciès de son nouveau plaisir, créer en lui une excitation malsaine, presque interdite. Xuě souffle imperceptiblement, les battements de son coeur s'accélérant; accentuant les pulsions de son sang dans ses veines bleutées marquant sa peau laiteuse de vilain dessin. Il ferme les yeux et attend la suite, presque impatient. Trop impatient. Il aime se brûler, toucher l'interdit. Son souffle se coupe lorsqu'une main se pose violemment sur son visage. Il recule doucement, surpris. Ses jambes se plient instinctivement lorsqu'il sent que le souffle glacée de son client poursuit le chemin étoilé de grain de beauté de sa nuque. Il soupire, se retient de gémir. L'obstruction de sa vue l'abandonne à des sensations décuplées; il est plus fragile, plus sensible au touché et à l'ouïe. Sa peau frissonne, son regard s'assombrie de nuage; ses yeux deviennent vitreux, avide de désir et de sensation. L'orage est là, prêt à éclater. Il est enfin prêt, pliant, tel un bon soumis, prêt à s'abandonner à un inconnu encore une fois, désireux de sensation, de sensualité et de violence. Il sent un parchemin se créer sur son bras lorsque l'homme lui parcours du bout de ses doigts sa peau blême, reflet enneigé du climat hivernale. « comment souhaites-tu que je t'appelle ?  » Les mots ne lui viennent plus; son visage s'empourpre, son haleine se perd dans un labyrinthe infini de tentation. Il entrouvre ses lèvres; les mots ne lui viennent pas, juste un gémissement aiguë tranche de sa lame avide le silence qui règne dans la chambre. Il a besoin qu'on prenne soin de lui, maintenant. Besoin de se sentir impuissant, fragile, frêle. « je- aucune idée- choisissez.  » Il s'impatiente presque, agit comme un enfant pourris gâté mais il a besoin de se sentir désiré, de ressentir le plaisir à son paroxysme. Il ne peut pas attendre. Il est presque indigné de la façon dont laquelle l'inconnu le taquine; des dents mordillent délicieusement son lobe. La douleur s'insurge de lui puis elle se transforme en une douce symphonie classique. Il se cambre lorsque sa faiblesse, son talon d'achille, se fait impétueusement dévorer (d'une tendresse certaine) par des lèvres douce. Il laisse paraître un petit oh, surpris de sentir doucement la langue, trop tentatrice, dessiner mille et un secret dans son cou. Il perd presque la tête, ses mains glissants le long de ses côtes, près à se donner du délice, sentant son membre se soulever de satisfaction. Pourtant, ses mains frôlent son intimité; il se retient, se recule un peu plus contre le torse musclé de son client. « douceur, révèle-moi la façon dont tu m'imagines. » Sa respiration haletante se brise; n'est-il pas trop facilement exalté ? Il jette les bras en arrière, accrochant ses mains tremblantes au pantalon de son client; la texture suffisante du jean abîmerait presque ses mains vierges de tout défaut. Ses jambes tremblent sous ce surnom trop affectif; trop familier, trop tout. « peut-être confiant, très confiant. trop confiant.  autoritaire, j'en suis persuadé.  » Il marque une courte pause, son visage se crispe en une grimace. Il ne peut pas l'imaginer; son cerveau ne peut pas dépeindre en un parfait esquisse le visage de cet inconnu. Il entend encore au loin ces voix, lui rappelant les méfaits de sa maladie. Il veut, essaye, se pousse à bout de force pour imaginer ne serait-ce qu'un sourire sur cet ovale blanc mais rien ne vient. Culpabilité; son coeur se compresse, il ne veut pas décevoir son client, non. Il ne veut pas. « mysérieux.  » Et c'est dit dans un souffle inaudible, concurrençant le silence ambiant de la chambre parfois coupé par le souffle haletant de Xuě. « s'il vous plaît, laissez-moi voir votre visage, je serais bon pour vous. délicieux.  » Une plainte geignarde, mais il ne peut pas s'en empêcher. Il a besoin de voir ce visage, de pouvoir mettre une peinture sur ce tableau noir qui lui ronge l'esprit; il devient fou. Voilà qu'il redevient fou. Il se tortille doucement, ses mains glissants sur le long des cuisses de son client. Juste une voix. Aucun nom, aucune donnée physique; Xuě devient absurde.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ut-gun.bbfr.net/t80-my-lovehttp://ut-gun.bbfr.net/t192-usui-neo-b-l-i-n-dhttp://ut-gun.bbfr.net/t194-usui-neohttps://twitter.com/http://ut-gun.bbfr.net/t93-npboy15
pull the trigger.
avatar
more informations


 bite me, again and harder (neo) | Ven 3 Mar - 2:40



bite me, again and harder ♢douceur, un seul et unique mot, mais tant d'exquises réactions. sa respiration qui ne trouve plus ses repères, ses gémissements incontrôlables qui s'échappent d'entre ses fines lèvres, ses mains si innocentes mais avides qui s'accrochent désespérément à son pantalon, ses tremblements si révélateurs de son ivresse, et la cambrure de son dos qui renvoie images obscènes à son imagination ; il le rend fou, xue le rend déjà fou. « peut-être confiant, très confiant. trop confiant. autoritaire, j'en suis persuadé.  » neo se délecte de la réponse du séraphin contre lui, tremblant, le goût de sa peau sucrée toujours sur sa langue, délectable ; il sait ce qu'il veut. l'impatience trahie dans sa voix, l'envie de satisfaire son client se révèle, le désir de vouloir se faire aimer se montre odieusement. « mystérieux. » la psychologie de xue si facile à lire, les brisures sont là, réelles, dévastatrices, une véritable tentation. neo veut jouer avec, devient même désespéré de commencer la partie. xue le fascine, comme jamais personne ne l'avait fait avant. « s'il vous plaît, laissez-moi voir votre visage, je serais bon pour vous. délicieux. » une plainte qui sonne comme la plus belle des mélodies, telle une incantation asservissant à la débauche pure. le vouvoiement, la supplication, délicieux ; le démon ne peut plus être contrôlé, le démon est libéré. trop avide pour davantage le tourmenter, neo retire sa main rugueuse des yeux de xue pour la glisser dans sa chevelure dorée aussi douce que la soie, libérant sa vue des ténèbres mais empoignant celle-ci sans délicatesse pour l'obliger à se retourner, et ainsi rencontrer d'autres ténèbres ; ceux habitant le regard de neo, ceux que l'ont dit transmissibles. son souffle se brise face à la perfection du visage de xue. s'il était déjà comblé par la vue de loin de ce dernier, c'est un envoûtement qu'exerce l'ange impur sur lui en cet instant. plus neo le contemple, plus ce sentiment qu'il n'avait plus ressenti depuis si longtemps lacère sa poitrine : la possessivité. le désir de le posséder entièrement fleurit dangereusement dans son esprit, savoir que tant avant lui ont posé leurs mains infâmes sur cet être éthéré lui provoque une soif de sang. un sourire nocif se dessine sur son faciès de glace, neo contrôle, toujours. « j'espère que tu n'es pas déçu. » paroles qu'il ne pense pas une once. on lui a répété tant de fois qu'il était beau, beau à en mourir dans le sens littéral. une beauté destructrice, qui détruit les consciences, invite à la dépravation, à l'excès, à la démence. « ne me vouvoie pas, tu sais que ça ne sera bientôt plus utile mon ange. » fièvre perverse derrière cette simple demande et douce appellation dont neo connait déjà les répercussions sur son destinataire si quémandeur d'attention. il relâche la prise sur les cheveux de xue, pour descendre sa main avec une douceur troublante sur son faciès céleste. ses doigts dessinent la forme de ses yeux, effleurant ses longs cils, puis de son nez droit, de ses pommettes hautes, et pour finir par ses lèvres si tentatrices à ce moment précis. neo attrape son menton brusquement, rapprochant leurs visages pour qu'ils ne soient plus qu'à un centimètre de l'autre. « si tu poses tes lèvres sur les miennes, il n'y aura plus de retour en arrière. » une menace explicite, une invitation à une danse infernale, et à laquelle il ne tolérera aucun refus. poussant le vice à son apogée, neo passe avec une lenteur insupportable, sa langue toxique sur les lèvres closes de xue ; il ne tolérera aucun refus.





insanity
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ut-gun.bbfr.net/t81-lin-xue-pills-and-potionhttp://ut-gun.bbfr.net/t110-lin-xue-you-are-my-starlighthttp://ut-gun.bbfr.net/t111-lin-xue
lost in this wild sea.
avatar
more informations


 bite me, again and harder (neo) | Sam 11 Mar - 22:48



bite me, again and harder ♢ La douleur. Un sentiment que Xuě ne connaît que trop bien. Les picotements sur sa peau; l'embrasure des portes de l'enfer, les larmes scintillants sa peau frêle, sa voix qui parvient brisée à ses oreilles. Il n'est pas particulièrement fan de la douleur, des répercussions qu'elle peut avoir sur son âme, sur ses pensées et sur son être. Pourtant, lorsque la poigne de son client agrippe violemment ses cheveux et que sa tête est brusquement tirée en arrière, il ne peut empêcher ce gémissement de briser la barrière de ses lèvres. Ses yeux se ferment instinctivement, son corps s'effondre presque sur cet inconnu; ce nouveau plaisir, cette nouvelle distraction. Puis, il ouvre les paupières. Ses pupilles se dilatent, peut-être à cause de la lumière ou par le plaisir qui l'envoûte inlassablement. « j'espère que tu n'es pas déçu. » Un rire s'échappe de Xuě. Une douce mélodie obscène que l'on aimerait faire taire à tout prix. Lui, le premier. « ne me vouvoie pas, tu sais que ça ne sera bientôt plus utile mon ange. » Il frémit. Laisse sa peau se couvrir de frissons; il n'attend qu'un baiser, qu'une friction physique entre lui et cet homme. Il veut se perdre contre ce corps qui lui semble si parfait, si aphrodisiaque. Il veut se faire posséder; ce surnom l'anime, le rend fiévreux de désir et de tentation. Sa respiration haletante, ses joues rosées, ses jambes tremblantes. Sa tête tourne; sa respiration se coupe lorsqu'il sent des doigts parcourir son visage. Il laisse la douceur de ces mains dessiner sur sa peau un chemin, une sorte de parchemin qui dénoncerait tous les secrets cachés de Xuě. Il est pliant, asservi de son client. Sa patience s'essouffle, mais il ne veut pas encore geindre. Il veut attendre; attendre d'avoir ce qu'il convoite depuis qu'il est entré dans cette chambre. Lorsque ces doigts attrapent son menton et rapproche son visage dangereusement de celui de son client; Xuě sourit doucement. La chaleur des doigts sur sa peau le brûle. « si tu poses tes lèvres sur les miennes, il n'y aura plus de retour en arrière. » Il décrypte, dans ces paroles provocantes, un défi. Crédule et avide de sensation, Xuě décide de jouer. Jouer avec la patience de son interlocuteur; ne sait-il pas qu'il risque de jouer avec sa vie ? Il aborde les lèvres rosées de son partenaire, frôlant légèrement les siennes contre elles. Un sourire malfaisant s'installe sur son visage. Ses mains caressent la silhouette de son client. Il sent sous ses doigts fins la musculature de son locuteur. Sa respiration s'accélère et il se sent essoufflé. Au creux de son oreille, il ne peut s'empêcher de murmurer : « avant que je ne me laisse abandonner par la tentation qui me ronge; n'est-il pas préférable de me donner votre nom ? » Il continue sa provocation; trop naïf pour sentir une once de danger émaner de cet être. Il passe ses bras autour du cou de son client, le visage empourpré par ses paroles. Sa provocation est maladroite, elle ne lui ressemble pas, lui, habituellement, si pliant. Pourtant, sous ces yeux brasiers, il ne se voit que provocateur, prêt à se faire malmener.  Il l'embrasse à la commissure de ses lèvres, puis continue ses baiser dans son cou avant de, finalement, se coller contre lui et de s'emparer de ses lèvres. Ses lippes dansent langoureusement avec celle de cet homme, il soupire d'aise, enfin rassasié. Et son esprit, embrumé par un désir ardent, cri silencieusement moi, à moi, le mien. Et il est encore ignorant du jeu pervers dans lequel il vient d'entrer.




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
.
more informations


 bite me, again and harder (neo) |
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
bite me, again and harder (neo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» montre ton BITE
» ma bite et mon couteau, enfin en vente !!!
» un bleu bite en orientation
» Les clisss BÉBITE A PATATE
» The bite alarm Neuron T3 et T5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
under the gun :: maison close-
Sauter vers: